74 posts categorized "Sud-Grésivaudan"

06 mai 2013

Visite de la 9ème circonscription avec M. Hervé Gaymard

RrDSC03594Hervé Gaymard, Ancien ministre, Député et Président du Conseil Général de Savoie, vice-président de l'UMP, m'a fait l'amitié de répondre positivement à l'invitation que je lui avais adressée pour une visite de la 9ème circonscription le 2 mai dernier.

Le temps d'un après-midi, nous nous sommes ainsi successivement rendus à Saint-André-en-Royans pour visiter l'exploitation agricole de M. Pierre Pascal, à Saint-Blaise-du-Buis pour visiter l'entreprise "Algaflex", puis à Voiron pour une réunion d'échanges avec les sympathisants et adhérents de l'UMP en Pays Voironnais.

A Saint-André-en-Royans tout d'abord, Pierre Pascal, son épouse et ses deux fils, nous ont accueillis en présence de nombreuses personnalités locales : Jean-Claude Darlet, Président de la Chambre d'Agriculture de l'Isère ; Dominique André, Maire de Saint-André-en-Royans ; François Ferrand, Président de la Coordination Rurale 38 ; Gérard Simonet, Maire de Moirans ; Pierre Rousset, Maire de La Sône ; Maurice Boisset, ancien Maire de Chatte ; et Annette Jouvent, Secrétaire de l'association des éleveurs et bergers du Vercors Drome-Isère.

Plusieurs sujets ont élé soulevés à l'issue de la visite de cette belle exploitation, riche de 150 vaches laitières et génisses, et une quinzaine d'hectares de noyers en coteaux. Les problèmes liés au faible prix du lait ont évidemment mobilisé une partie essentielle des échanges, les exploitations dégageant des marges quasi-uniquement grâce aux productions annexes, en l'occurrence nucicole. Comment accepter que le coeur d'un métier aussi noble ne permette plus à ses acteurs d'en vivre décemment ? Et nous contraindrons-nous à devoir déplorer demain la disparition de toute une filière, comme nous appelons aujourd'hui de nos voeux la "réindustrialisation" de la France après 30 ans de désintérêt ?

Yves Bozellec, Président de l'UNIRV, nous accueillait ensuite dans les locaux de l'entreprise Algaflex, dont il est PDG. Algaflex réalise depuis plus de 50 ans des murs mobiles et des cloisons extensibles. Fondée par son père Jean Bozellec en 1960, l'entreprise a été transmise à son fils et continue à être dirigée par une famille, qui s'est entretemps entourée de plus d'une centaine de salariés pour devenir un leader mondial en son domaine, et un fleuron économique et industriel du Pays Voironnais. Des représentants du Conseil d'Administration de l'UNIRV (Union des Industriels de la Région Voironnaise, forte de plus de 200 entreprises pour 19 000 emplois) étaient présents, pour un échange libre et passionnant avec Hervé Gaymard, sur des problématiques économiques de portée générale, ou relevant de sujets au contraire très spécifiques.

Près de 150 militants attendaient enfin son arrivée au Foyer Léo Lagrange à Voiron, aux alentours de 19 heures, pour une petite réunion suivie d'un échange au cours duquel ont pu être évoqués le bilan du premier anniversaire de mandat de François Hollande, l'incongruité de la réforme des modes de scrutin pour les élections locales, ou encore les risques de fracture profonde de la société française encourus suite à des réformes inopportunes au regard du contexte.

Je suis sensible à la confiance qu'a manifesté Hervé Gaymard à mon égard, à ses encouragements et témoignages de soutien public. A chaque instant, il aura fait la démonstration de sa grande maîtrise des sujets les plus complexes, et de la fraîcheur de ses convictions. Il demeure à n'en pas douter l'un des plus grands talents de sa génération. Un talent d'avenir, surtout, pour notre pays qui aura besoin de responsables politiques de sa dimension.

   RrDSC03585 RrDSC03580 RrDSC03574 RrDSC03568

 

 

RrDSC03589RrDSC03606RrDSC03600

 

 

RrDSC03598RrDSC03602  

 

  RrDSC03609 RrDSC03614 RrDSC03621

02 janvier 2013

De 2012 à 2013...

367 - 2012_a_2013Les premiers jours de cette nouvelle année 2013 ont balayé 2012 avec, il faut en convenir, peu de regrets. De manière générale, les douze derniers mois qui viennent de s’écouler ont été peu prolixes en bonnes nouvelles et motifs de réjouissance. Les espoirs qui avaient été fondés sur une hypothétique reprise économique ont été déçus. Pire : ils font redouter que l’année qui débute soit elle-même morose et peu favorable à un retour significatif de la croissance.

Il faut dire que ce que l’on retiendra de 2012 ne peut raisonnablement pas susciter l’enthousiasme.

A l’échelle internationale, l’espoir suscité par le « printemps arabe » a laissé place à un scepticisme inquiétant quant à la nature véritable des régimes d’aujourd’hui qui doivent succéder aux tyrannies renversées hier. Les tensions ravivées au Proche-Orient éloignent les perspectives d’un nouveau processus de paix. Les troupes occidentales se désengagent d’Afghanistan sans avoir gagné l’assurance qu’un régime stable et démocratique puisse s’imposer dans la durée. Tandis que des gens meurent chaque jour dans des conflits Africains au travers desquels des dictateurs en passe d’être déchus dénoncent devant la communauté internationale les tentatives de prise du pouvoir par la force dont ils avaient eux-mêmes bénéficié dans un passé proche… Ces évènements sont lointains sans l’être : chacune de ces turbulences rejaillit d’une manière ou d’une autre sur les pays occidentaux qui ne peuvent être indifférents au nouvel équilibre du monde qui se dessine. Et chacun sait que les ferments du terrorisme ne s’épanouissent jamais mieux que dans la détresse et la souffrance générés par les conflits d’horizons divers.

En France, je ne surprendrai personne en évoquant les occasions manquées des deux échéances électorales majeures qui se sont déroulées en mai et juin derniers. Et je garde intacte la conviction que Nicolas Sarkozy avait le tempérament et les qualités nécessaires pour conduire mieux que celui qui lui a succédé au redressement du pays. Lui donner l’occasion d’un second quinquennat, dépourvu de toute ambition de 3ème mandat que la Constitution n’autorise pas, aurait à n’en pas douter ouvert des perspectives inédites de réforme et de modernisation du pays. La dignité de la reconnaissance de sa défaite, et celle de son départ, n’auront pas manqué de susciter du doute auprès de certains de ses détracteurs. Trouble renforcé par les approximations - d’aucuns diront « amateurisme » ou « inaptocratie » - des premiers mois de gouvernance de François Hollande, de son gouvernement et de sa majorité parlementaire. Rien, en somme, qui puisse conduire à la sérénité.

En Isère, les élections législatives du mois de juin sont à observer en demi-teinte. L’élection de seuls deux Députés sur 10 candidats, Alain Moyne-Bressand dans la 6ème circonscription, et Jean-Pierre Barbier dans la 7ème, est une déception à tempérer par l’influence majeure d’un contexte défavorable qui ne permettait probablement guère de faire davantage, en dépit des qualités intrinsèques de nos représentants, et des campagnes intenses de terrain conduites par eux. Nos deux Députés, par les qualités qui sont les leurs, sauront être des défenseurs efficaces de nos idées, et des porte-parole fidèles de leurs administrés et de ceux qui se battent à leurs côtés. Plusieurs de nos candidats ont manqué la victoire d’une courte-tête, tandis que d’autres réalisaient sur leur circonscription des résultats largement honorables en déjouant les pronostics parfois malveillants. En Isère, ces législatives sont finalement riches en promesse d’avenir.

L’expérience de ma propre candidature sur les cantons de Voiron-Voreppe, Rives-Moirans, Tullins, Vinay, Saint-Marcellin et Pont-en-Royans, n’a conduit qu’à renforcer la détermination de mon engagement personnel. Je mesure pleinement la responsabilité de la confiance que m’ont apportée 23 226 électeurs de la 9ème circonscription, et je leur garantis ma disponibilité et ma mobilisation avec la plus grande vigilance sur l’ensemble du territoire. Je retiendrai particulièrement la richesse des rencontres pendant cette période, les visites d’entreprises et d’exploitations agricoles, la vérité des échanges francs et sans intermédiaire. Je ne remercierai jamais assez ceux qui m’ont accompagné pendant ces longs mois de campagne, au premier rang desquels mon suppléant Pierre Rousset, Maire de La Sône que je tiens dans la plus grande estime, et tous les amis, militants et élus fidèles sans qui rien n’aurait été possible.

Je resterai bref sur les turbulences internes à l’UMP qui ont émaillé la fin de l’année 2012, et qui ne peuvent que décevoir cruellement les militants au rang desquels je suis. Ce sont des signaux forts qui devront être donnés en 2013 pour renouer la confiance.

Confiance. Tel sera le mot clé de cette année 2013. Ce sont effectivement deux alternatives opposées qui nous seront offertes au cours des prochains mois : soit nous nous replierons sur nos acquis par peur des incertitudes du lendemain, participant au grippage du système économique et alimentant la spirale des peurs réciproques ; soit nous prendrons le pari collectif que le redressement est entre nos mains, et qu’il ne dépend que de notre capacité à l’anticiper pour qu’il survienne. Alors nos esprits établiront le climat nécessaire aux espoirs qui précèdent les victoires.

Le contexte morose n’est certes pas propice à l’optimisme béat. Mais le réalisme ne doit pas miner la confiance. La responsabilité des pouvoirs publics, de l’Etat, du gouvernement et des collectivités, sera évidemment majeure pour ne pas contrarier les élans de ceux qui produisent, consomment, et participent à créer de la richesse par leur travail. De ce point de vue, les signaux donnés par ceux qui nous gouvernent depuis 6 mois sont malheureusement contraires à ce qui serait nécessaire… Loin des polémiques inutiles et coupables en ces circonstances, le rôle de l’opposition devra être d’appuyer les bonnes initiatives, et de réorienter l’action dans la bonne direction chaque fois que cela sera possible.

Pour la 9ème circonscription, pour Voiron et le Pays Voironnais, je figurerai parmi les acteurs vigilants des décisions prises pour notre territoire. Sans dogmatisme mais sans concession sur les fondamentaux, je prendrai part à la dynamique de ceux qui s’engagent pour réhabiliter le bon sens, le respect du travail, et la rigueur nécessaire à une administration efficiente, à la fois ambitieuse et soucieuse des deniers publics.

Je crois en l’avenir, car je crois en le potentiel de la France, et en la richesse de nos territoires. C’est à ceux qui les animent qu’il reviendra d’être à la hauteur.

12 octobre 2012

Michèle Bonneton : le masque tombe !

BonnetonL'Assemblée Nationale et le Sénat viennent de ratifier définitivement le Traité Budgétaire Européen. Malgré le soutien appuyé à ce texte par l'Elysée et le Gouvernement, les voix des parlementaires de Droite auront été nécessaires à son adoption, la "gauche plurielle" apparaissant profondément divisée sur ce sujet et ne réunissant pas en son sein la majorité absolue requise.

En Isère, Michèle Bonneton, Députée de la 9ème circonscription membre du groupe écologiste, s'est isolée en étant la seule à voter contre la ratification du traité. Elle n'y était pourtant même pas contrainte par des raisons de "discipline de  groupe" : 3 autres Députés écologistes ont su voter "pour", et 2 se sont abstenus.

Dorénavant le masque tombe, et Michèle Bonneton révèle ce que nous dénoncions pendant les semaines précédant son élection : elle a trompé les électeurs en s'affirmant à tort comme "la candidate de François Hollande". Par son refus de voter le Traité Budgétaire Européen, construit par Nicolas Sarkozy mais défendu vigoureusement par ceux qui lui ont succédé, elle trahit l'engagement qui était le sien de "donner une majorité parlementaire à François Hollande", puisqu'elle se place dans une posture d'opposante !

Les électeurs ont été abusés, et certains doivent aujourd'hui regretter de n'avoir pu se prononcer en véritable connaissance de cause.

Plus inquiétant : en agissant de la sorte, la Députée Bonneton enferme aussi notre circonscription dans une attitude radicale et doctrinaire qui ne facilitera pas sa capacité à rassembler les alliés nécessaires à l'aboutissement des grands projets locaux : hopital de Voiron, échangeur de Mauvernay, etc...

Ce sont bel et bien les distorsions entre les promesses de campagne et les agissements en qualité d'élu qui discréditent la parole politique et conduisent le pays à l'impasse. Je regrette que ce soit notre territoire qui doive aujourd'hui en donner l'illustration, et peut-être demain en payer le prix.

18 juin 2012

L'avenir nous appartient !

Nouveau départ23 226 électeurs nous ont accordé leur confiance hier soir, rassemblant 46,07 % des suffrages exprimés. Je tiens à les remercier de tout coeur, et à leur garantir qu'il pouront continuer à compter sur moi dans les années à venir. Je demeurerai pleinement mobilisé sur le Pays Voironnais et le sud-Grésivaudan, pour soutenir et défendre les projets d'intérêt général, et concourir par une présence vigilante au maintien de notre qualité de vie dans ce territoire au potentiel considérable.

Avec 229 sièges à l'issue du scrutin d'hier soir, la Droite parlementaire enregistre son plus lourd revers depuis 1981. C'est pourtant dans ce contexte difficile que nous progressons de manière significative dans la 9ème circonscription, en réunissant plus de voix et de pourcentages que nous ne l'avions fait depuis 1997. Pour la première fois depuis plus de 15 ans nous reprenons du terrain, à contre-courant d'une tendance nationale hostile. Nous continuerons à creuser patiemment ce sillon dans les 5 prochaines années, et nous ne manquerons pas à l'appel des prochains grands rendez-vous, à commencer par les échéances locales de 2014 que nous préparerons avec soin sur l'ensemble de la circonscription.

Une dynamique générale est dorénavant engagée sur le territoire et nous avons l'impérieux devoir de ne pas la laisser s'éteindre. Pendant cette campagne, nous nous sommes enrichis de rencontres nombreuses, des liens de confiance se sont noués, et des amitiés solides sont nées. Une équipe formidable a battu le terrain pendant des mois sur chacun des 6 cantons de la circonscription. Que chacun de ceux qui ont pris part à cette aventure sache qu'il pourra compter sur moi à la hauteur de toute l'énergie généreusement donnée pendant cette campagne.

Je souhaite à Michèle Bonneton de réussir, car les dossiers dont elle aura désormais la charge sont lourds. A l'échelle nationale, elle appartiendra à une majorité qui aura pour mission de sortir la France de la crise, de renouer avec l'emploi, et de redonner à chaque Français le pouvoir d'achat qu'il est en droit d'espérer au regard des promesses qui lui ont été faîtes. A l'échelle locale, l'hôpital de Voiron devra voir le jour sans plus tarder, et sans qu'aucune excuse ne puisse dorénavant justifier un nouveau retard puisque tous les pouvoirs locaux et nationaux sont désormais concentrés entre les mains des partisans des mêmes idées. L'échangeur de Mauvernay devra également être réalisé dans les plus brefs délais, pour redonner à la zone de Centr'Alp l'oxygène dont elle a besoin. L'insécurité devra être vigoureusement combattue, car nous vivons chaque jour des situations qui ne sont plus tolérables dans nos villes comme dans nos campagnes.

Nous avons toutes les raisons d'être optimistes pour l'avenir, à la seule condition que nous ne baissions pas les bras et que notre mobilisation se poursuive. A titre personnel, ma détermination n'est pas entamée et c'est avec le même enthousiasme que je prendrai part à toutes les batailles qui seront conduites sur la 9ème circonscription dans les 5 années à venir, sans dogmatisme et dans la seule poursuite de l'intérêt général.

Je n'aurai pas de mot suffisamment fort pour exprimer la gratitude que j'éprouve pour chacun de ceux qui m'ont accompagné dans cette aventure. Alors, simplement mais sincèrement, du fond du coeur : merci.

15 juin 2012

Dimanche, la victoire est à notre portée !

La campagne officielle prend fin ce soir à minuit, et dans maintenant 48 heures, nous connaitrons le nom du nouveau député de la 9ème circonscription de l'Isère. Cet instant est pour moi l'occasion de revenir sur cette campagne qui aura été particulièrement forte en intensité, riche en rencontres, et prolifique en échanges.

Julien Polat réunion de lancement de campagne MoiransQue de chemin parcouru depuis 6 mois, et notamment depuis le 9 mai, jour de notre réunion publique de lancement de campagne qui aura permis à plus de 400 personnes de se réunir à la salle des fêtes de Moirans autour de ma candidature !

Cet évènement aura été l'occasion pour moi d'exposer durant mon discours les premiers jalons du projet que nous avons construit tout au long de ces derniers mois et que je compte mettre en oeuvre avec dévouement et détermination à l'échelle de notre circonscription si vous choisissez de me faire confiance dimanche :

Durant cette campagne, nous avons été soucieux de représenter l'ensemble du territoire. Il s'agissait pour nous d'une question d'efficacité : prêter une oreille attentive, connaître sa circonscription et être au plus près de chacun de ses habitants afin d'être en capacité de répondre à toutes les préoccupations et difficultés quotidiennes, sont les devoirs d'un Député.

Cela s'est tout d'abord traduit par la suppléance de Pierre ROUSSET, Maire de La Sône, qui permettait cette représentativité grace à son ancrage local, ses mandats à la Mairie de La Sône et à la Communauté de communes du Pays de Saint-Marcellin. Un profil complétant harmonieusement mon ancrage à Moirans, en Pays Voironnais, où j'habite et travaille depuis plusieurs années.

Cette volonté d'enracinement local nous a naturellement conduits à ouvrir deux permanences de campagne, la première à Voiron (9 rue Bourg de Péage) et la seconde à Saint-Marcellin (Place Lacombe Maloc), chacune ayant été ouverte tous les jours de la semaine de 9h à 12h et de 14h à 18h. Leurs inaugurations respectives auront été l'occasion de rassembler plus d'une centaine de personnes autour du projet que nous portons.

JP - PF 2nd tourLes engagements que nous avons contractés, le projet que nous défendons, les valeurs que nous incarnons, ont toujours été clairs et transparents. Nous avons ainsi édité et publié quatre documents et deux professions de foi (que vous pouvez consulter et télécharger) : 

 

Nous avons également défendu nos convictions au travers des médias, à la Télévision et à la Radio notamment.

Débat du 1er tour sur Télé Grenoble :

Invité du matin de France Bleu Isère :

Débat sur France 3 à l'occasion de l'émission "La Voix est libre" :

Débat d'entre-deux-tours sur Télé Grenoble :

Débat d'entre-deux-tours sur France Bleu Isère :

 

Avec 14 251 voix receuillies au premier tour, tous les espoirs nous sont permis pour ce dimanche. La mobilisation de chacun sera essentielle, et c'est elle qui nous conduira vers la victoire. Je compte sur vous, comme j'ai pu le faire jusqu'au terme de cette campagne. Soyez assurés qu'ensuite, vous pourrez indéfectiblement compter sur moi !

Dauphiné Libéré du vendredi 15 juin 2012

Ce matin, le Dauphiné Libéré a consacré une large place à la couverture du second tour de l'élection législative de dimanche qui m'opposera à la candidate d'Europe Ecologie/Les Verts. Nos visions ont été confrontés sur plusieurs sujets de société décisifs pour notre avenir.

Je vous propose de consulter cet article en cliquant sur l'image ci-dessous :

DL 20120615 Bonneton-Polat

Par ailleurs, je vous invite également à consulter l'article relatant le débat organisé mercredi par France Bleu Isère (que vous pouvez réécouter en intégralité ci-dessous) :



DL 20120614 Les dossiers

14 juin 2012

Invité de France Bleu Isère à 18h00 et de téléGrenoble à 18h30

France Bleu Isère TéléGrenoble Débat Julien Polat Michèle BonnetonQuelques jours nous séparent désormais du résultat fatidique de cette élection législative. Les électeurs de notre 9ème circonscription ont choisi de nous qualifier pour le second tour de cette élection en nous apportant 26,81% des suffrages exprimés. Jusqu'au terme de cette campagne, nous devrons mobiliser notre électorat, convaincre les indécis et persuader les abstentionnistes de l'importance de cette échéance pour l'avenir de notre pays et de notre territoire.

C'est pourquoi j'ai participé ce mercredi 13 juin à deux débats distincts qui m'ont opposé à la candidate Europe Ecologie/Les Verts Michèle Bonneton :

  • Le premier s'est déroulé en direct à la radio France Bleu Isère à 18h00 ;

Je vous propose de le réécouter ci-dessous :

  • Le second a été diffusé à 18h30 sur Télé Grenoble.

Je vous invite à le revivre par l'intermédiaire de la vidéo ci-dessous :

Ces interventions m'ont donné l'occasion de réaffirmer nos valeurs et notre projet, mais également de placer mon adversaire écologiste face à ses contradictions.

Vous pouvez retrouver ces émissions après diffusion sur ce blog ainsi que sur ma page Facebook : www.facebook.com/polat.julien.

Grand rassemblement à Moirans ce vendredi 15 juin à 19h30 !

La campagne électorale que nous avons conduite dans le cadre des élections législatives sur la 9ème circonscription touche à sa fin. Dans maintenant 3 jours, nous serons de nouveau appelés aux urnes et le 2nd tour rendra son verdict.

Notre mobilisation doit être plus intense que jamais si nous souhaitons receuillir une majorité au second tour et ainsi donner corps au nouveau souffle que nous souhaitons incarner pour la France, pour le Pays Voironnais et pour le sud-Grésivaudan.

C’est la raison pour laquelle je me permets de vous rappeler que j’animerai un grand rassemblement d'entre deux tours, en présence de nombreux élus et soutiens locaux, qui se tiendra le :

Vendredi 15 juin 2012 à 19h30
Sous la « Halle Martin » à MOIRANS
Rue Mozart

(juste après la salle des fêtes en venant depuis le centre-ville, à proximité du Parc Martin)

Ensemble, nous témoignerons de l’enthousiasme qui nous anime en mobilisant fortement pour faire de notre rassemblement un instant de convivialité et d’espoir pour la France, le Pays Voironnais et le sud-Grésivaudan.

J’espère avoir le plaisir de vous rencontrer à cette occasion.

Le projet que je défends (8/8) : Innovation et nouvelles technologies

Il n’est jamais trop tôt pour préparer l’avenir. Notre succès de demain dépend de notre capacité à l’anticiper aujourd’hui.

Investir sur le très haut débit.

L’accès à Internet très haut débit par fibre optique favorise évidemment le confort de la navigation à domicile pour les particuliers et la performance de communication des entreprises.

C’est aussi un enjeu d’éducation pour les enfants qui peuvent enrichir leur instruction et leur apprentissage par cet intermédiaire. Mais c’est surtout une nécessité pour que nous assurions notre capacité à profiter pleinement des technologies de demain, dont nous ignorons peut-être encore l’existence !

Ne prenons pas le risque de passer à côté de la « bulle technologique » des années à venir.

Je rejoins l’essentiel des mesures formulées par le « Comité Richelieu ».

Cette organisation exclusivement composée de PME innovantes, souhaite que des dispositions fiscales, légales et réglementaires, favorisent l’application industrielle au-delà de la seule recherche fondamentale.

 

Michel BADY
Maire de Pommiers-la-Placette, vice-président du Pays voironnais

«  Le déploiement du réseau internet très haut débit pour tous, sans discrimination de territoire rural ou urbain, s’impose à notre pays. Nous avons réussi à faire apparaître cette nécessité dans le programme des candidats à la présidentielle. Au niveau des candidats aux législatives, Julien POLAT est le seul à m’avoir sollicité sur ce sujet que je porte au sein du Pays Voironnais, et je lui apporte tout mon soutien dans cette démarche responsable qu’il saura défendre à l’Assemblée Nationale. »

Le projet que je défends (7/8) : Environnement et patrimoine

Passionné de nature, de promenades et de pêche, je considère que la protection de notre environnement est une nécessité incontournable, au service de laquelle je m’engage.

Je combats l’écologie intégriste, et je ne comprends pas que certains puissent en revendiquer le monopole !

 L’écologie n’est pas la propriété d’un parti.
Dans ce domaine comme dans d’autres, il faut mettre fin au dogmatisme. L’immense majorité des chasseurs et des pêcheurs défend et préserve mieux la nature que ceux qui en parlent depuis leurs bureaux.

Ma sensibilité personnelle me conduit à mettre l’accent sur la protection animale.

J’estime que la violence et la brutalité gratuite à leur égard doivent être fermement condamnées. On juge aussi le degré de civilisation d’une société à la manière dont elle traite ses animaux…

Nous avons la chance de vivre dans une circonscription riche d’un patrimoine historique multiséculaire.

Cet héritage doit être protégé et mis en valeur.
Les nombreuses associations qui oeuvrent en ce sens doivent être résolument accompagnées.

 

Olivier ELLENA
Docteur en Histoire de l’Art, Responsable associatif à La Rivière.

« Du Prieuré de Chirens à la majesté de Saint- Antoine l’Abbaye, du parc de la Grille de Moirans à la discrétion du choeur de l’Église du village de La Rivière, des grottes de Choranche au Grand Séchoir de Vinay, notre territoire rayonne de splendeurs que nous devons aider à surmonter les épreuves du temps.
Julien POLAT est sensible à ce que ces joyaux du patrimoine représentent.
Il saura les défendre et contribuer à les mettre en valeur, parce qu’il les apprécie et connaît les efforts désintéressés de ceux qui les portent à bout de bras. »



A propos...
Le blog
Créé en juillet 2008, ce blog est un carnet d'expression personnelle.
Qui suis-je ?
A bientôt 30 ans, domicilié à Voiron, je suis Chargé de mission départemental de l'UMP 38 et Délégué UMP de la 9ème circonscription de l'Isère. J'ai été candidat aux élections législatives de juin 2012 dans cette même circonscription. Je suis par ailleurs diplômé de Sciences Po et de l'École Supérieure de Commerce de Grenoble.
Liens