« Visite de la 9ème circonscription avec M. Hervé Gaymard | Accueil | Communiqué en réponse à l'appel formulé par la Fédération Iséroise de l'UDI »

25 septembre 2013

L’UDI appelle à ma candidature et soutient la démarche d’union de Voiron 2014

La fédération Iséroise du parti centriste UDI m'a officiellement appelé à conduire une liste municipale à Voiron aux prochaines municipales de mars 2014. Par la voix de sa Présidente Andrée RABILLOUD (Conseillère Régionale et Maire de Saint-Agnin-sur-Bion), et de son Délégué Départemental Lionel FILIPPI (Conseiller municipal de Sassenage), accompagnés des Voironnais Yves ALLARDIN et Michael DE JAHAM, l'UDI 38 a « appelé également tous les Voironnaises et Voironnais à rejoindre la dynamique d'alternance de Voiron 2014 ».

« Les centristes de l'UDI choississent l'UMP Julien POLAT » a ainsi titré le Dauphiné Libéré en "Une" de son édition de ce jour. Cet appel au rassemblement des sensibilités de Droite et du Centre, exceptionnel sur l'échiquier politique, démontre s'il en était besoin que les initiatives de large rassemblement que j'ai engagées avec l'ensemble du collectif « Voiron 2014 » ont su abattre les frontières traditionnelles des partis politiques, pour fédérer avec des représentants de la société civile une alternative à la gestion actuelle de la ville de Voiron, tournée uniquement vers l'intérêt de ses habitants.

Je communiquerai une réponse à cet appel dans les tous prochains jours mais je peux d'ores et déjà affirmer que je suis sensible à ce témoignage de confiance des représentants de la plus grande formation politique du Centre, qui démontre bien que l'on partage un véritable socle de valeurs communes, et qui conforte ma conviction profonde qu'un projet municipal doit savoir se construire sur la base des réalités locales et du bon sens pour abattre des clivages politiques nationaux qui n'ont aucun sens lorsque l'on évoque des dossiers municipaux.

DL 20130924 L'UDI choisit Voiron pour poser son premier jalon

Télécharger l'article en version .pdf

MUNICIPALES La fédération de centre droit veut faire alliance avec le potentiel candidat UMP Julien Polat

L’UDI choisit Voiron pour poser son premier jalon

     Ça y est, l’UDI 38 est en marche pour les municipales de mars 2014 en Isère, et surtout elle compte le faire savoir en plusieurs temps, histoire de mieux faire connaître ce nouveau mouvement centriste initié par l’ancien ministre Jean-Louis Borloo.
     Sa méthode : poser ses jalons ville par ville. « Ce qui nous permettra aussi d’éviter les couacs », ajoute la présidente de la fédération, Andrée Rabilloud.

« Ce n’est pas du tout une démarche politicienne. Le but est d’abord de faire vivre les idées centristes »

    Premier jalon : la commune de Voiron, où l’UDI souhaite participer à l’avènement de l’alternance, en faisant battre l’actuel maire PS Roland Revil.
Comment ?
     Le chef de file voironnais de l’UDI, Yves Allardin (conseiller municipal d’opposition), est très clair : « Depuis 2012, un collectif d’habitants nommé “Voiron 2014” travaille à rassembler les Voironnaises et les Voironnais qui souhaitent un avenir meilleur pour cette commune. Et ce collectif est animé de façon magistrale par Julien Polat qui est un jeune politique très compétent. Brillant, intelligent, il est aussi très à l’écoute et très humain. Il a toutes les qualités pour être un maire plein d’audace. Car aujourd’hui, il ne suffit pas de serrer des mains sur les marchés pour faire un bonmaire. Nous l’appelons donc à prendre la tête de la liste qui réussira l’alternance à Voiron. »
Reste que Julien Polat est quand même le numéro 2 de l’UMP Isère. Et que ce premier geste de l’UDI 38 pour les municipales de 2014 pourrait amener quelques questions. La première : est-ce le schéma que la fédération centriste va adopter partout ailleurs dans le département ?
     « Non, il ne s’agit pas d’une règle générale, rétorque le délégué départemental Lionel Filippi. De plus, la décision pour Voiron résulte d’une démarche construite dans le temps et avec les habitants, ce n’est pas du tout une démarche politicienne. Le but est d’abord de faire vivre les idées centristes. »
Et pour Grégory SValéry, un autre cadre de la fédération centriste, le ralliement à Julien Polat « ne s’est pas fait en fonction de l’étiquette qu’il porte, mais plus en raison de son UDI-compatibilité et de sa personne ».
     Pour l’UDI 38, l’un des signes forts de cette compatibilité réside dans le fait qu’au sein du collectif “Voiron 2014”, « la sensibilité centriste soit autant représentée que celle de l’UMP ou celle de la société civile ». D’ailleurs, Michaël De Jaham – membre de l’UDI – a été mandaté par Julien Polat pour rédiger une partie du futur programme municipal.

Ève MOULINIER


Mise à jour le 25 septembre 2013 :

Un second article est paru ce mercredi 25 septembre dans les pages Voironnaises du Dauphiné Libéré : 

DL 20130925 Pourquoi l'UDI a choisi Julien Polat sur Voiron

Télécharger l'article en version .pdf

MUNICIPALES Après l’annonce des centristes de soutenir une candidature potentielle du jeune cadre UMP

Pourquoi l’UDI a choisi Julien Polat sur Voiron

      C’était dans notre journal de mardi. Ce jour-là, la direction départementale de l’UDI (“Union de démocrates et indépendants” ou mouvement de centre-droit porté par Jean-Louis Borloo) a posé son premier jalon pour les municipales en Isère. Et elle l’a posé à Voiron, voyant dans notre ville l’un des meilleurs endroits pour « réussir l’alternance. »
     Ainsi l’élu d’opposition, Yves Allardin – entouré de la présidente de la fédération Andrée Rabilloud et du délégué départemental Lionel Filippi – a lancé un appel.
     Non pas pour une liste autonome UDI, mais pour une liste de rassemblement conduite par le jeune UMP, Julien Polat. Une liste où, d’après lui, il ne serait pas question d’étiquettes politiques trop marquées – « on choisit Julien non par pour le sigle UMP, mais pour l’homme qu’il est » – et où les valeurs centristes auraient toute leur place.
     « Depuis 2012, le collectif d’habitants “Voiron 2014” travaille à rassembler les Voironnaises et les Voironnais qui souhaitent un avenir meilleur pour cette commune. Et ce collectif est animé de façon magistrale par Julien Polat. Brillant, intelligent, compétent, il est aussi très à l’écoute et très humain. Il a toutes les qualités pour être un maire plein d’audace. Car aujourd’hui il ne suffit pas de serrer des mains sur les marchés pour faire un bon maire. »
     Pour M. Allardin, Voiron a besoin de renouvellement. « Le maire en place, Roland Revil, a failli à sa tâche. L’opération Rossignol est au point mort depuis 5 ans. Le dossier de l’hôpital a été mal géré, tout comme celui du contournement de Voiron qui est pourtant nécessaire pour alléger la circulation en centre-ville. Sans compter que depuis 2008, notre population a perdu plus de 600 habitants et est passée en dessous du seuil des 20 000. Ce qui est toujours très mauvais signe pour la vitalité d’une commune.
     Et je parlerai aussi des impôts locaux, augmentés en 2010, malgré les engagements initiaux du maire. Il est temps donc que cette ville soit reprise en mains. L’UDI propose donc que Julien Polat conduise une liste de rassemblement et qu’on soit à ses côtés. »

Ève MOULINIER

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en souscrivant au fil RSS de cette note.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.



A propos...
Le blog
Créé en juillet 2008, ce blog est un carnet d'expression personnelle.
Qui suis-je ?
A bientôt 30 ans, domicilié à Voiron, je suis Chargé de mission départemental de l'UMP 38 et Délégué UMP de la 9ème circonscription de l'Isère. J'ai été candidat aux élections législatives de juin 2012 dans cette même circonscription. Je suis par ailleurs diplômé de Sciences Po et de l'École Supérieure de Commerce de Grenoble.

Les commentaires récents

Liens